En enfer

« Blackfox ira en enfer, pas sûre que cela lui déplaise. »

Cette formule vient de l’une de mes éditrices. Je dois avouer que l’ensemble de mes écrits tendraient à lui donner raison. Je ne pense pas être un sale type mais je cumule un certain nombre de qualités considérées comme autant de tares pour l’époque : pervers patenté, obsédé sexuel dénué de morale, presque aussi macho que misandre, indifférent aux pitreries masturbatoires de mes contemporains, je traverse ce monde comme un docteur de peste, un grand nez de corbeau sur le visage et tout l’équipement nécessaire à l’autopsie des cœurs.

(tentative de biographie n°497)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *