Fréquence Frénésie (Ceci n’est pas une romance)

Ceci n’est pas une romance. Fréquence Frénésie est l’histoire d’une fille qui prend sa vie en main, le temps d’un été, dans une découverte électrique de sa sensualité. L’une des directrices de collection de chez Paulette m’avait écrit, je cite, que “le propos est pornographique mais ne néglige jamais la psychologie de la narratrice.” C’est dans ce sens que j’ai écrit cette histoire, à la première personne, en me plongeant sous la peau de Candice, pour effleurer ses caprices autant que ses plaisirs, et prospecter les arrière-plans de ses fantasmes. Cette situation entraîne une série de conflits et de ruptures, avec son mec, sa famille, ses habitudes, pour enfin donner du rythme à sa vie. S’il ne s’agit pas d’une romance, il ne s’agit pas non plus d’un roman noir. Candice a attrapé un virus, celui de la liberté. Les lecteurs et les lectrices comprendront que ce chemin ne s’accorde pas avec les sentiers balisés.

Moi qui me considérais comme une spécialiste du sexe, j’en étais presque choquée, de découvrir des scénarios et des pratiques auxquelles je n’avais jamais osé penser, même dans mes fantasmes les plus dingues. D’une certaine façon, j’étais avant tout heurtée par le fait de comprendre que je n’étais qu’une sorte de débutante présomptueuse – une vraie touriste sur le continent du sexe.

fréquence frénésie jon blackfox

Paru le 23 juin 2015 chez Collection Paulette, suivre ce lien pour en savoir plus.

J’en profite pour remercier Aline Tosca et Julie Derussy (Directrices de collection) qui, tour à tour, se sont penchées sur les corrections du manuscrit.

Laisser un commentaire